Suivez Jean-Louis Aubert sur facebook

Voilà ce sera toi (Les parages du vide )